Carnet de bord 7 : Petit Saint Vincent/Morpion/Petit Nevis

 
Aout 2018
Enric et Meaghan viennent juste de partir et j’ai enfin un peu de temps pour écrire le carnet de bord. Nous avons adoré les Tobago cays! On comprend pourquoi tout le monde en chie des pendules! Nous sommes descendus sur l’ile la plus au sud des grenadines: petit saint vincent. C’est une ile privée avec un hôtel et tout l’intérieur de l’île est réservé pour les clients de l’hôtel, mais on s’est qd même baladé. L’île n‘a rien de spécial, quoique on commence à devenir difficiles, ça reste une île sublime avec des plages désertes de sable blanc magnifiques! On a adoré deux choses: des algues qui avec les vagues et la houle forment comme des vignes sous l’eau:
Et un petit îlot minuscule trop choupinou appelé Morpion:
Juste un banc de sable est un parasol! Ce sable nous a inspiré une photo sans trucage! Parfois le résultat est une vraie surprise:
Nous avons adoré Meaghan, pleine de délicatesse, une vraie gentillesse et une artiste pleine de poésie. Elle nous a énormément touchés, c’est quelqu’un de très généreux qui nous donne envie de lui donner toujours plus. Elle habite à Toronto et essaye de se faire construire une toute petite maison en Colombie britannique (à l’ouest du canada) au pied d’une sorte de fjord et de la montagne, à côté des orques, des baleines et des loutres de mer J’espère qu’on ira la voir car le plus grand rêve de ma vie est de nager avec des loutres de mer!
Nos conversations ont beaucoup tourné autour de nos différences de cultures, de politique, de langue « comment vous dite ça chez vous? », Les canadiens voient les français comme des gens qui se lavent pas et qui sentent mauvais!!! En tout les cas, j’ai trop progressé en anglais! Même si se comprendre n’était pas toujours une évidence. Un jour j’explique à Meaghan que je suis désolée car j’ai fait tomber son haut de maillot de bain tout sec dans la mer et elle me répond « don’t worry ». Quelques minutes plus tard, elle voit sont haut tout mouillé en train de sécher et demande pourquoi il est tout mouillé! J’avais pas du être très claire… Un autre fois j’ai du répété “raw” au moins 5 fois (“cru”) pour qu’elle finisse par dire “ahhhh!!! RAW!!!!”.
Enric est super facile à vivre, drôle, très cool, toujours de bonne humeur. Il est très proche de Meaghan qu’il ne connaissait pas plus que nous et une grande complicité s’est installée entre eux si bien qu’il a fini par l’appeler “le raccoon” (raton laveur). Ils n’ont pas arrêté de se prendre en photo mutuellement...
La séparation a été un déchirement pour nous tous...
Mais avant de se séparer, il nous est arrivé un truc de malaaaaaaaaaaasde!!!!!! Depuis plus d’un an je suis un couple sur youtube qui fait le tour du monde à la voile à la recherche des meilleurs spots de surf/kite surf/wind surf. Ils ont un bébé et à chaque fois, j’hallucine de leur vie avec les navigations, le bébé, aller faire de la planche à voile, installer une caméra en haut de la planche, monter les vidéos…! Surtout qu’au début, lui avait grave le mal de mer et c’est beaucoup elle qui gèrait. Et là je suis en retard sur leurs vidéos (la dernière que j’avais vu ils étaient au Cap vert) mais je pense souvent à eux car ils montrent bien la vie à bord et je les adore trop.
Sur les conseils de Clémentine qui a été dans les Grenadines en début d’année, nous sommes allés mouiller sur une île sauvage appelée « Petit Nevis », nous étions les seuls au pied de ce paradis.
Puis nous voyons un voilier arriver au loin, un peu dégoutés. Et là, qui c’est qui arrive????? Vous l’aurez deviné! Le couple de Youtube! Je peux lire sur leur voilier « poussé par le vent » et là je deviens limite hystérique car les gens de la télé , du ciné ou d’internet c’est pas comme des gens normaux, c’est des gens hyper intimidants, bref je suis midinette à fond. Avec Alex on saute dans l’eau et on va les voir, on leur dit qu’on les suit grave, je leur demande s’ils ne sont pas tout le temps reconnus par plein de navigateurs et ils me répondent que depuis qu’ils sont dans les Caraibes visiblement oui mais avant au Brésil et en Guyane beaucoup moins. Le mec, Aurélien, nous dit qu’ils viennent juste de pêcher un barracuda et il nous invite à le partager à midi et là Alex répond « non désolé on ne mange pas les animaux », je l’aurais tué!!!!!! Du coup on retourne au bateau je l’engueule grave d’avoir dit « non » car je voulais trop parler avec eux, j’ai 100000 questions à leur poser.
Deux autres catamarans arrivent et ils semblent être amis avec le couple puisqu’ils mangent et se baignent ensemble. Je sais qu’ils repartent demain, nous aussi, pas au même endroit. Je suis trop deg de pas leur avoir plus parlé.
L’après-midi, ils se baignent tout près de notre bateau et je n’ose pas aller les voir, ils sont avec leurs amis et le bébé, c’est délicat. Le soir arrive, je suis trop en bad de ne pas avoir osé. Alex me dit « prend le paddle et propose leur de venir boire l’apéro ». J’avais trop peur de les déranger, d’être intrusive, pourtant ça se fait beaucoup entre plaisanciers. Je prends mon courage à deux mains, je saute sur le paddle et je vais vers leur bateau un peu tremblotante. Ils sont ravis de l’invitation et me disent « super! Il faut juste qu’on couche le petit et on arrive ». Je retourne sur le bateau le coeur rempli de joie, et Enric et Meaghan qui avait bien vu à quel point j’étais intimidée et midinette étaient morts de rire car une fois sur le bateau j’étais mega stress « ILS ARRIVENT!!!!!! » Vite il fallait tout préparer, que le bateau soit nickel!!!! Faire des super toasts, rajouter des bieres au frais, trop l’angoisse!!!!! Et à peine j’ai le temps de couper une tranche de pain, Sarah arrive déjà le temps qu’Aurélien couche le petit! Sarah (la meuf de youtube) est assez connue dans son milieu, elle a fait plusieurs fois les championnats du monde de windsurf, elle est très belle, assez sure d’elle. Ils font leur tour du monde grâce à ses sponsors, elle fait aussi beaucoup de yoga sur paddle.
Pendant cet apéro, Meaghan et Enric vont sur terre faire des photos trop belles des étoiles (c’est vrai qu’on les a un peu laissé de côté!!!) et on discute longuement tous les 4, je suis si contente de pouvoir échanger avec eux! Surtout que je ne savais pas qu’ils étaient dans le coin et c’est assez dingue de se croiser dans un mouillage si peu fréquenté…mais il parait que le monde de la voile est très petit et qu’on finit par tous se croiser!!!!!!! Ils nous disent qu’ils aimeraient progresser en apnée, surtout Aurélien qui n’arrive pas à compenser ses oreilles quand il descend. Le lendemain matin, assez tôt, Alex leur donne un super cours d’apnée , plein de conseils et d’exercices, moi je filme tout et en quelques minutes, ils ont tous les deux énormément progressé! Ils sont hyper contents, ils souhaitent récupérer les images que j’ai faites et ils repassent sur le bateau pour le p’tit dej en nous offrant le livre d’Antoine qui est une pépite pour les navigateurs parait il! On est trop content!!!!
 
 
Et Sarah nous a filmé et présenté, on sera dans leur prochaine vidéo!!!!!!! Elle a adoré notre bateau et rêve presque du même mais un peu plus petit! Aurélien a dit qu’il n’avait jamais vu un bateau avec une coque aussi blanche et propre… Je vous laisse imaginer la fierté d’Alex! Et on voit sur leurs réseaux sociaux qu’ils se mettent grave à l’apnée ))) Je me rends compte de la chance qu’on a de pouvoir descendre un peu en mer et rester voir les animaux, la plupart des gens restent en surface et voient beaucoup moins bien.
Alex a eu vraiment très très mal à l’épaule, genre sciatique du bras, il m’a trop fait de la peine…ça commence doucement à aller mieux mais on a sorti la manivelle de winch électrique pour qu’il puisse déléguer les grosses manoeuvres en navigation.
Après le départ des photographes, nous avons navigué de l’île coupe gorge à Sainte Lucie, tout le monde nous conseillait de prendre bien au large des côtes au nord car c’était assez craignos. Au large de l’ile coupe gorge, on voit une petite barque de pêcheur à gros moteur foncer vers notre direction. Plus le bateau s’approche, plus je vois un truc bizarre à l’avant…c’était un énorme fusil sur trépied!!!!! Finalement ce fusil ne nous était pas destiné (ouf) mais on était pas hyper à l’aise. Je me demande encore ce qu’ils vont tuer avec ça! Alex pensent qu’ils trafiquent de la drogue…
Quelques minutes après, Alex aperçoit des souffles au loin, nous faisons marche arrière pour nous rapprocher: des cachalots!!!!! On les voit de loin, une mère et son petit semble t’il mais ils sondent assez vite, je décide de ralentir et d’attendre qu’ils ressortent. Mais on avait encore en vue la barque/bazooka et Alex ne voulait pas trop trainer dans le coin. Finalement on n’a pas revu les cachalots et on a tracé vers Sainte Lucie!
Pendant tout le trajet, je n’ai pas arrêté de me dire que chaque seconde me rapprochait du petit bébé poulpe que nous avions « apprivoisé » à Sainte Lucie (pas celui de Mustique que j’ai jamais réussi à retrouver!). A peine arrivée, je saute à l’eau et fonce le voir, il avait construit sa maison dans le sable avec des pierres. Je m’approche et je vois que l’ouverture de la maison est toute refermée et je comprends qu’il a du changer de maison. Je m’approche plus près, et qu’est ce que je vois? Caché à l’intérieur, ses deux petits yeux!!!!!!! J’étais trop heureuse de croiser son regard à nouveau! Lui avait plutôt peur… Mais j’espère qu’il m’a reconnu, car ce que vous ne savez pas, c’est que sur les photos d’Alex, j’ai les cheveux au vent (enfin à l’eau), mais dans la vraie vie, j’ai un atroce bonnet de bain rose fluo qui évite les noeuds dans les cheveux et permet au bateau de mieux me voir Du coup je suis reconnaissable pour un petit poulpe non? Je pense retourner lui dire adieu demain matin avant qu’on reparte pour la Martinique.
Car Paris me manque de ouf! J’ai troooop hâte de rentrer, là ça fait un peu long et je rêve d’aller au cinéma, de vous voir, d’aller au cinéma, de monter mes vidéos et d’aller au cinéma! Ici en deux mois on a vu deux films! Et c’était la fête « ce soir on regarde un film!!!!! », je m’en faisais une joie immense.
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Route Salée