Carnet de bord 9 Martinique/Dominique

 

 

Novembre 2018

 

Après deux mois d’absence, les carnets de bord reprennent! Deux mois durant lesquels Alex a traversé le monde pour photographier des bonnets de bain et marquer les requins blancs pendant qu’à Paris,  je montais les vidéos, expliquais aux enfants la beauté de l’océan et sirotais des jus d’oranges pressées avec mes copines.

 

Tout a commencé dans l’avion qui nous emmenait en Martinique rejoindre Diatomée, Alex a eu la très bonne idée de regarder le film « À la dérive » tiré d’une histoire vraie : un couple convoie un voilier et ils se prennent une énorme tempête au milieu du Pacifique, ils se laissent aller à la dérive sur leur bateau en miette crevant de faim et de soif. A la fin du film, on voit des images de la vraie meuf qui a continué à naviguer malgré cette horrible expérience, et là, je regarde Alex qui est en larmes. Et sans avoir vu le film, rien que dans ses larmes, je comprends l’horreur du truc et le drame qu’ils ont connu alors je pleure aussi… Le voyage commence bien! Du coup j’ai regardé « demi-soeurs », une comédie française et ça allait mieux!

 

Nous avons retrouvé Diatomée en pleine forme et nous avons fait des courses géantes dans un des derniers supermarchés français sur notre route pour acheter tout ce qu’on ne trouvera pas ailleurs et qu’on mange très souvent comme ça par exemple:

 

 

 

 

Puis direction le nord de l’île, dans la baie de Saint Pierre où nous sommes restés déjà un long moment en début d’année pour quelques travaux sur le bateau. Deux mois sans faire d’apnée ça fait mal quand on doit caréner le bateau!

 

Nous avons ensuite pris la route vers le nord pour s’arrêter quelques jours en Dominique et rencontrer un couple d’apnéistes que nous ne connaissions que virtuellement. Mais le monde de l’apnée est très petit et tout le monde se connait même sans se voir! 

 

 

 

 

Ils sont tous les deux des grands champions, du genre ils descendent quasi à 100 mètres. Sofia est colombienne, apparemment c’est une grosse star suivie par 170000 personnes sur instagram!!! Jonathan est néo-zélandais, adorable et plus accessible. Ils ont monté une école d’apnée dans une baie idéale pour pratiquer la profondeur, au pied d’un volcan, à quelques mètres de la plage il y a déjà 100 mètres de fond! Ils étaient très occupés car ils préparaient une énorme compétition d’apnée qui a lieu dans quelques jours mais ils ont quand même pris le temps de nous faire visiter et de passer une aprèm sur le bateau à la recherche des cachalots!

 

 

 

Nous utilisons un hydrophone pour les entendre et savoir d'où viennent leurs clics!

 

Nous n’avons hélas pas trouvé de cachalot pourtant les conditions étaient idéales pour les voir car il y a un groupe résident là bas. Comme à l’ile Maurice, ils vivent prés des côtes puisqu’il y a très vite beaucoup de fond.

 

Un matin Alex est allé prendre des photos sur la plateforme où ils s’entrainent et là, j’étais trop trop jaloux car il a pris une sublime photo de Sofia avec ses longs cheveux trop trop beaux. Sur environ 10 photos qu’il prend de moi, il y en a 9 où je me dis « la photo serait tellement plus belle si j’avais les cheveux longs… »

 

 

 

 

L’après midi, Alex s’est baigné dans une source chaude et s’est enduit de terre partout,  il avait un sex appeal plutôt high level. 

 

 

 

Puis ils nous ont emmené dans un des plus bel endroit où on s’est jamais baigné avec un nom qui me parle particulièrement : les titou gorges!!!!! À part 2 crabes, il n’y avait pas beaucoup de titous :-) On nage dans des gorges de 10 mètres de long, très étroites, avec la lumière qui transperce à peine! Ils y ont tourné le pirate de Caraïbes 2! 

 

 

 

L’eau était fraiche et j’ai passé plus d’une heure à greloter mais ça valait le coup! Pour y accéder on a quand même du faire une heure de route escamotée. Mais ça nous a permis de voir les gens et les paysages. Ici il n’y a pas d'extrême pauvreté comme à Sainte Lucie. Tout le monde vit dehors à la cool et les gens semblent heureux et souriants.

 

Puis nous avons laissé Jonathan et Sofia préparer leur compétition et nous sommes allés au nord de l’ile en avançant très lentement à la recherche des cachalots et…nous en avons croisé 2! Les approcher n’était pas simple car il ne fallait pas les perdre de vue tout en rentrant les voiles pour naviguer au moteur et quand le bateau pouvait tourner facilement sans les voiles, ils ont disparus! Je me suis bien repérée avec le GPS et on a pu les retrouver, il s’agissait de deux juvéniles (nous supposons), et même si en réalité on voit pas bien plus qu’un souffle et leur petite nageoire dorsale, c’est toujours hyper émouvant d’être si près d’un tel animal <3 et d’essayer de comprendre ce qu’il fait, d’imaginer à quoi il pense…

 

Ce soir nous venons d’arriver au nord de la Guadeloupe et nous allons y rester deux nuits. Nous adorons regarder une carte du monde et prévoir nos futurs itinéraires. Sauf qu’on a acheté le guide des grandes navigations, avec les vents favorables ou non, les courants, les routes possibles et les autres… et bien nous avons vite revu nos ambitions à la baisse!!!! Rien que pour aller à Hawaï, c’est une semaine de plus que pour traverser l’Atlantique…!!! Je vais devoir me transformer en aventurière de la navigation…

 

À suivre…

 
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Route Salée